Le Parkour – Un Mode de Vie

Le Parkour – Un Mode de Vie

Parkour-Quebec
LiQ_Mag_Cover_July2014Cet article est tirée de l’édition de juillet 2014 de Life in Québec Magazine. Life in Québec est un magazine d’actualité commentée et de style de vie, publié 3 fois par année.
Abonnez-vous ici
.
See English version of this article here

Par Kathleen Keller

Le Parkour, ou l’Art du déplacement (ADD), est une pratique qu’on ne connaît qu’en partie. Ce qui m’est venu à l’esprit quand j’ai entendu parler de la discipline, c’était la scène de chasse du film de James Bond Casino Royale. Quand on pense au Parkour, on s’imagine souvent des gens qui grimpent de grands bâtiments et sautent d’un toit à l’autre. Cette appréciation n’est pas fausse; il est vrai que les artistes expérimentés du Parkour peuvent grimper des bâtiments ou des murs, sauter des toits et naviguer agilement à travers la structure surélevée d’une grue (comme l’exemple de James Bond). Le Parkour est en effet caractérisé par trois compétences physiques de base : sauter, courir, et grimper.

Là où la plupart de nous nous trompons est que notre définition de la discipline s’arrête là. Lors d’une entrevue avec Vincent Thibault, auteur de Parkour et l’Art du déplacement et cofondateur et directeur de la seule académie autorisée de l’ADD à Québec (l’Académie québécoise d’art du déplacement), j’ai découvert que le Parkour est aussi une philosophie et un mode de vie. N’importe qui, peu importe son niveau d’expérience, peut participer aux cours de Parkour.

De loin l’aspect le plus fascinant du Parkour est sa mentalité. Né des cités de Paris, le Parkour était une façon pour les jeunes gens de familles immigrantes vivant dans les franges défavorisées de Paris de s’approprier l’environnement urbain, plutôt que le laisser les écraser. Les premiers yamakasis, mot d’origine lingala dénotant « homme fort, corps fort, esprit fort », étaient de jeunes hommes qui surpassaient les difficultés et obstacles de la vie en se regroupant et devenant actifs dans leur jungle de béton, l’adoptant et en faisant de cet environnement leur terrain de jeu plutôt que leur oppresseur. Au lieu de voir un mur comme une barrière, ils ont choisi de le voir comme une chose avec un potentiel et une beauté. Comme Thibault affirme, « nous sommes constamment en mouvement dans notre environnement urbain. Quand tu commences à pratiquer l’ADD, tu vois ta ville différemment et ta façon de t’y déplacer change. Soudainement il y a un nouveau potentiel partout. »

Un sport né d’une telle culture de résistance et d’optimisme est certain de promouvoir d’autres valeurs positives. D’abord, le Parkour nous enseigne à surpasser les peurs et les barrières qu’on s’impose parfois. Au centre de la discipline est de trouver des moyens créatifs de franchir un obstacle. Comme Thibault explique, « l’obstacle représente les défis de la vie. » Des fois vous pouvez grimper par-dessus, des fois vous pouvez glisser dessous, et des fois il faut simplement passer à travers. Des fois, simplement changer la façon que vous approchez ou regardez un obstacle peut stimuler des solutions auxquelles vous n’aviez pas pensées.

LiQ_Mag_Abonnez-vousUne autre valeur marquante de l’ADD est le travail d’équipe et la solidarité. Thibault souligne que même si les différents exploits sont faits individuellement, le groupe est toujours là pour vous encourager et vous appuyer. Thibault dit, « vous êtes seul, mais jamais seul, » signifiant que vous seul pouvez faire votre saut, mais il y a toujours un groupe de gens derrière vous qui vous encourage. Puisqu’il s’agit d’un environnement ouvert et amical, Thibault dit que plusieurs de ses amitiés les plus durables et authentiques ont été formées à travers le Parkour et son réseau international.

Le type d’entrainement dont le Parkour fait la promotion le rend idéal pour des interventions avec les jeunes en général, et plus particulièrement ceux en difficulté. L’académie de Thibault a travaillé avec une variété d’organisations, dont plusieurs fois avec Motivaction Jeunesse, créant un espace sans menaces pour permettre aux adolescents et aux jeunes adultes de faire de l’exercice, de se mettre au défi, et de mesurer leur progression. Pour plusieurs, cela leur donne quelque chose à anticiper. « C’est incroyable de voir les changements dans certains de ces jeunes, » dit Thibault. Le Parkour leur permet de sortir de leurs coquilles et explorer leur plein potentiel.

Mais ne soyez pas dupes. Le Parkour est tout un défi à surmonter, et vous devez être prêts à travailler fort si vous voulez l’essayer. Une classe typique est généralement divisée en deux portions : une partie physique, et une partie plus technique. La partie physique comporte de l’entrainement cardiovasculaire, de la plyométrie (l’entrainement de la vitesse et de la force par des sauts), l’entrainement du centre du corps et des stabilisateurs, etc. La partie plus technique met l’accent sur les mouvements spécifiques du Parkour (sauts de précision, tomber, rouler, courir le long d’un mur : la liste est longue).

Soyez prêts à suer, mais ne vous en faites pas pour votre manque d’expérience! Comme le veut la tradition du Parkour, les cours offerts à Québec offrent un environnement libre de compétition qui encourage chaque individu à pousser ses propres limites, quelles qu’elles soient. Ces limites sont constamment testées et défiées, ce qui permet au pratiquant de régulièrement mesurer sa progression de façon tangible. En tant qu’athlète moi-même, c’est un aspect attirant de l’activité, puisque l’amélioration mesurable contribue grandement à la motivation.

L’Académie québécoise de l’art du déplacement est la seule académie autorisée de son genre au Québec. Elle ouvrira bientôt les portes de son nouveau quartier général sur la rue St-Jean. Thibault est excité à l’idée de son nouvel espace d’entrainement et a hâte de le partager avec le public. Pendant l’été, les cours sont donnés à l’extérieur dans le quartier Saint-Jean-Baptiste trois jours par semaine. C’est un temps excitant pour l’ADD à Québec, et le public québécois est invité à y prendre part!

Apprenez-en plus à propos du Parkour dans le livre de Vincent Thibault, Parkour et l’art du déplacement, ou sur le web à www.addquebec.ca.

Vous pouvez aussi essayer le Parkour gratuitement avec des passes valides pour deux cours – pour vous ou un ami. LifeinQuebec.com/parkour-subscriber-offer

Parkour-Quebec-web

………………………………………………………………………………..
About the author:

Kathleen_KellerKathleen Keller hails from Quebec City, is a graduate in English Literature, a translator, and an ardent writer. As much as she loves language and literature, she is above all else a passionate rugby player. Having represented her city, province, and country in many leagues and events, Kathleen now has her eyes set on getting a spot in Canada’s senior women’s team for the 2018 World Cup.

………………………………………………………………………………..
For more Quebec news, business, politics, sport, entertainment, opinion pieces, events and other information please visit our social media accounts:
Facebook: facebook.com/lifeinquebec
Twitter: twitter.com/lifeinquebec
………………………………………………………………………………..

About Author

Kathleen Keller

Kathleen Keller hails from Quebec City, is a graduate in English Literature, a translator, and an ardent writer. As much as she loves language and literature, she is above all else a passionate rugby player. Having represented her city, province, and country in many leagues and events, Kathleen now has her eyes set on getting a spot in Canada’s senior women’s team for the 2017 World Cup.

Write a Comment

Only registered users can comment.