Programmation locale à Radio-Canada? Un homme de Québec fait un don pour envoyer le message.

Programmation locale à Radio-Canada? Un homme de Québec fait un don pour envoyer le message.

This article also available in English

LetterBanner

Un homme de Québec a surpris la direction de Radio-Canada à Québec en envoyant un chèque à leurs bureaux pour aider à financer une émission à saveur locale.  Guy Morisset, un ingénieur impliqué dans sa communauté, a décidé de poser un geste concret en faveur du maintient de l’émission La musique parle, diffusé le samedi matin à Ici Radio-Canada Première.

Lettre originale de M. Morisset envoyée aux bureau de Québec de Radio-Canada

Lettre originale de M. Morisset envoyée aux bureau de Québec de Radio-Canada

Bien que Radio-Canada reçoit régulièrement des lettres de ses auditeurs, le fait que M. Morisset ait envoyé un chèque a compliqué la réponse dans les bureaux de Québec de Radio-Canada.  M. Morisset a reçu une réponse signée par M. Jean François Rioux, Directeur région de Québec de Radio-Canada.  « Pour des raisons d’éthique professionnelle, » pouvons-nous lire dans la réponse adressée à M. Morisset, « nous transmettons votre lettre ainsi que le chèque attaché à celle-ci, à Monsieur Hubert T. Lacroix, président-directeur général de CBC/Radio-Canada. »

« C’est pas un gros montant » avoue M. Morisset.  Il affirme être tanné que les gens de Québec aient tant de nouvelles axées sur la région de Montréal.  « C’est un peu fou qu’ici, à Québec, on se fait parler de la congestion du Pont Champlain ou du Boulevard Décarie quand on écoute notre radio publique en fin de journée. Ça arrive déjà la fin de semaine – est-ce que la prochaine étape soit que ce soit toujours comme ça? »

Mais surtout, c’est la couverture des événements culturels de Québec que M. Morisset veut garder, d’où sa préférence pour l’émission La musique parle, tournée à Québec.  M. Morisset croit que c’est en partie la mission de Radio-Canada de faire connaître la culture locale aux gens d’ici.  « Comment on est sensé faire grandir nos festivals et nos événements d’ici quand Radio-Canada nous parle de l’Orchestre Symphonique de Montréal? » il demande. « Les autres radios (commerciales) de Québec ne parlent pas tant des événements culturels moins connus, c’est juste à Radio-Canada qu’ils en parlent.  Sans ça, c’est une chance de moins pour les gens de Québec de savoir ce qui se passe chez eux. »  M. Morisset espère que sa lettre et son don attireront l’attention aux pertes de programmation locale à Québec et ailleurs.

Réponse officielle à M. Morisset

Réponse officielle à M. Morisset

« Franchement, je suis extrêmement étonnée et touchée, » nous dit Diane Martin, animatrice de La musique parle, qui a pris connaissance de l’initiative ce matin.  « Je pense que ça illustre l’importance de la fenêtre que représente cette émission pour la culture. Les acteurs culturels (à Québec) sont majeurs, la production est extrêmement importante, et la raison d’être de cette émission c’est entre autres de permettre au public de prendre contact avec toute l’offre culturelle qui est de très haute qualité.  Qu’un auditeur ait eu cette initiative personnelle – j’en reviens pas – ça me touche énormément.  Ça démontre que pour plusieurs personnes c’est important.  Quatre heures d’émission consacrées à la culture et à la diffusion culturelle de Québec, c’est pas trop, je pense. »

La perte de programmation axée sur Québec suit l’annonce des coupures budgétaires du gouvernement fédéral à Radio-Canada, qui sabre 130M$ et 657 emplois à travers le pays.  Ceci amène à 245M$ les coupures budgétaires imposées à Radio-Canada depuis 2012.

Denis Blanchette, député fédéral et porte-parole de l’opposition officielle pour la région de Québec, fait le parallèle avec une initiative citoyenne similaire janvier dernier, quand un couple de Québec avait payé, de leurs poches, une publicité-choc dans le quotidien Le Soleil décriant la détérioration du Pont de Québec.  « Il y a un ras-le-bol citoyen, c’est extraordinaire, » dit M. Blanchette. « C’est dommage que des citoyens se sentent obligés de faire ça. »  Parlant des coupures à Radio-Canada, M. Blanchette croit qu’un questionnement de fond s’impose sur la direction actuelle du gouvernement.  « On est dus pour plus qu’un exercice comptable – il faut permettre à cette société publique de remplir son mandat de promouvoir la diversité, et malheureusement on a un gouvernement qui coupe. »  M. Blanchette ajoute qu’en moyenne, les pays de l’ouest dépensent annuellement 87$ par personne pour ce genre de service public, mais qu’avec les coupures annoncées, le Canada baisse son financement à 29$ par personne.

Quant à lui, M. Morisset espère que d’autres résidents de la région feront de même, et enverront quelques dollars au bureau de Radio-Canada à Québec afin de montrer leur intérêt pour la programmation locale.

LiQ_Mag_Subscribe_Banner………………………………………………………………………………………………………………………………
Life in Québec staff writer

Categories: News

About Author

Quebec News in English

News from across Quebec. For more Quebec news, business, politics, sport, entertainment, opinion pieces, events and other information please visit our social media accounts: Facebook: facebook.com/lifeinquebec Twitter: twitter.com/lifeinquebec

Write a Comment

Only registered users can comment.